Schwartzenberg (PRG) pour une "fédération" de la gauche pour 2012 (AFP)

Publié le par PRG 78

PARIS - Le président d'honneur du Parti radical de gauche (PRG), Roger-Gérard Schwartzenberg, propose aux "partis de la gauche de gouvernement" de se regrouper en "fédération" en vue de la présidentielle 2012 pour faire face à la "légion romaine de l'UMP".

"Si on demeure en l’état, le scrutin de 2012 ne se jouera pas à armes égales entre la droite, dont l’UMP a fusionné les principales composantes, et la gauche de gouvernement, qui, elle, ne s’est pas rassemblée et se trouve fragmentée en six partis", écrit l'ancien ministre dans une tribune publiée mardi dans Libération."Peut-on en rester là : d’un côté, la légion romaine de l’UMP, unifiée et intégrée, de l’autre, les tribus gauloises de la gauche, agissant en ordre dispersé ?", demande-t-il.

Selon lui, "fusionner la gauche ne correspondrait ni à sa tradition, faite de diversité, ni à la volonté de ses dirigeants", "il n’est donc ni faisable ni souhaitable de créer une UMP de gauche". M. Schwartzenberg propose de "constituer une fédération, comme l’avait fait autrefois François Mitterrand, (qui) permettrait de concilier pluralisme et partenariat" et "aurait vocation à regrouper les partis de la gauche de gouvernement : PS, PCF, PRG, Verts, MRC et Parti de gauche".

Son "architecture serait, bien sûr, à inventer collectivement", précise-t-il. "Si la gauche reste telle qu’elle est - dissociée, morcelée, balkanisée -, si elle se fige dans des structures immobilistes sans surmonter ses divisions, un nouvel échec est probable", poursuit-il. "Seul ce regroupement dans une force commune permettra d’avancer ensemble vers un objectif atteignable : l’emporter en 2012", conclut-il.

Publié dans Vie du PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article