La formation des élus

Publié le par PRG 78

L’Association Nationale des Elus de la Gauche Radicale et Républicaine (ANEGRR) dispense des formations aux élu(e)s locaux suivant trois grands axes :

Des formations générales « transversales » sur les sujets qui concernent l’ensemble des élu(e)s dans l’exercice quotidien de leur mandat ou dans l’organisation de leurs activités : exemple, les finances locales, la M 14, l’animation des réunions, l’organisation territoriale et les différents niveaux de compétences, les finances des conseils généraux et des conseils régionaux, l’intercommunalité, compétences et obligations… Ces formations sont destinées à des petits groupes et combinent la présentation théorique et l’étude de cas.

Des formations « à thème local » destinées à des élu(e)s d’une même collectivité qui peuvent être confrontés à un problème donné à dimension locale qui ne peut être étendue à d’autres collectivités : exemple, ainsi la question des transports en commun présente des spécificités suivant la taille des collectivités, leur nature (grandes villes, villes moyennes, intercommunalités, milieu rural…) qui ne sont pas reproductibles pour d’autres. En poussant l’exemple à l’extrême, il est évident que la problématique des transports dans la région parisienne possède des caractéristiques qui intéressent essentiellement les élu(e)s du Conseil régional d’Ile-de-France et ceux de Paris et des villes de la région.

Ces formations visent à privilégier l’étude de cas par rapport au contexte administratif, financier, juridique, général, sans pour autant le négliger.

Des formations générales sur l’évolution du cadre législatif et ses conséquences sur les compétences et l’administration des collectivités. Que ce soit sur le plan national, avec l’évolution permanente de la Décentralisation, ou sur le plan européen, l’édifice institutionnel français est en perpétuel mouvement. Ces formations visent à faire prendre conscience aux élu(e)s des changements législatifs et réglementaires en cours et à mieux situer leur action dans un cadre institutionnel en continuelle évolution. Exemple, le statut de l’Elu après la loi sur la Démocratie de proximité, le statut des SEML après la loi du 2 janvier 2002, les Collectivités locales et les Chambres régionales des comptes : l’apport de la loi du 21 décembre 2001.

Publié dans Vie du PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article